jeudi 21 janvier 2016

Doutes, questionnements & entraînements

Bonjour!

Comme il s'agit d'un article à propos de mes entraînements de la semaine, j'ai décidé d'y inclure aussi les questions qui me viennent à l'esprit en ce qui a trait au rôle que j'exerce dans mon milieu de travail comme responsable du Club de course et du Grand défi Pierre Lavoie au secondaire. Je vous souhaite une bonne lecture, en espérant ne pas trop vous importuner avec mes incertitudes!

Cette année, j'enseigne dans une nouvelle école. Après avoir travaillé pendant trois ans dans la même (celle où j'ai rencontré mon amoureux!), un nouveau poste s'est ouvert dans une autre école secondaire. Depuis la fin du mois d'août, j'y enseigne le français en cinquième secondaire, mais aussi l'anglais en première secondaire, une nouvelle corde ajoutée à mon arc.

L'enseignement n'est pas nouveau pour moi, mais ce qui l'est, c'est la responsabilité qu'on m'a donnée avec le Club de course et le Grand défi Pierre Lavoie au secondaire. Au premier abord, il peut sembler facile de faire sortir les jeunes et de les amener à courir. Mais il en est tout autre. Et je ne parle pas seulement de la préparation des entraînements. Je fais plutôt allusion à la motivation des jeunes et au rôle que j'ai envers eux.

Déjà, le simple fait que le Club de course existe est un pas dans la bonne direction. C'est une activité qui a vu le jour cette année et c'est moi qui l'ai mise sur pied. J'ai puisé dans mes expériences acquises dans les autres écoles pour mettre mon savoir et mon savoir-faire au service des élèves. Je me plais à sortir le midi, après les cours du matin et avant ceux de l'après-midi pour dégourdir mes jambes, certes, mais aussi pour jaser de tout et de rien, de course, d'alimentation, de sport, d'école, avec les élèves. Certains sont déjà très sportifs, alors que d'autres se lancent timidement dans la course à pied. Ce qui les unit, entre autres, c'est le Défi Pierre Lavoie qui aura lieu au mois de mai.

Toutefois, certains élèves ont lâché en cours de route le projet et je remets inévitablement en question mon «coaching». Suis-je assez motivante? Mes entraînements sont-ils plaisants? Qu'est-ce qui a fait en sorte que tel élève ne désire plus participer au Défi? Est-ce que j'aide suffisamment les élèves à s'améliorer à la course? Suis-je capable de leur communiquer un tant soit peu la passion qui m'habite pour les sports? Parfois, je reviens de l'école très songeuse, comme vous pouvez le voir par toutes les questions qui traversent mon esprit. C'est sûr qu'avec un trajet de 30 minutes pour revenir du travail, je dispose de beaucoup de temps pour faire le tour de ce qui me trotte dans la tête!

Malgré les hauts et les bas, malgré les questions, les doutes et la peur de l'inconnu, je m'accroche aux rires que j'entends pendant les entraînements, aux nouvelles amitiés que je vois naître, aux élèves qui se dépassent et  qui se présentent aux entraînements suivants, aux discussions avec mes jeunes athlètes, aux collègues qui se joignent à mes entraînements et qui n'ont que des bons mots à me partager. Malgré les petites ombres au tableau, il y a toujours plus de lumière pour les chasser. Il faut la voir et la chérir, cette lumière.

Et puis, n'est-ce pas une des caractéristiques qu'ont en commun tous les pédagogues de continuellement douter de soi-même?

J'en viens à la conclusion que c'est cela qui nous fait avancer dans la vie. Emprunter un chemin droit n'est pas ce qui fera de nous une meilleure personne. Au contraire, une route qui contient des embûches est ce qui nous fait progresser, est ce qui fait que l'on améliore notre caractère, notre comportement. À la fin de mes journées, je m'agrippe aussi fort que possible à tous les beaux moments vécus dans les dernières heures et je constate que le métier que j'exerce est celui qui fait de moi une personne passionnée. 

Je lève mon chapeau à ceux qui ont lu mes pensées du moment! J'ai tant bien que mal tenté de les clarifier, mais peut-être vous paraîtront-elles confuses. Au moins, les écrire me permet de voir plus judicieusement les situations que je rencontre dans mon quotidien en tant qu'enseignante.

Comment gérez-vous vos remises en question ainsi que vos doutes?

Je vous laisse avec la récapitulation de mes entraînements de la semaine du 11 janvier.

Lundi 11 janvier 2016

Cardio
  • Corde à danser : 18 minutes (3x6 minutes)
Fitness
  • Planches : 3 minutes

Musculation

1er superset : 

Deadlift


  • Échauffement : 15 @ 65 lb + 10 @ 95 lb + 5 @ 115 lb + 3 @ 135 lb + 1 @ 165 lb
  • 5x5 @ 155 lb 

Hip thrust sur machine
  • Échauffement : 15 @ 15 lb + 15 @ 30 lb + 15 @ 45 lb + 5 @ 60 lb
  • 5x7 @ 60 lb 

2e superset : 


Facepull
  • Échauffement : 15 @ 30 lb + 12 @ 45 lb + 10 @ 60 lb
  • 5x6 @ 75 lb

Clean and press
  • Échauffement : 15 @ 35 lb + 12 @ 40 lb + 10 @ 45 lb
  • 5x5 @ 50 lb

Mardi 12 janvier 2016

Cardio
  • Course : 4.87 km (Rythme moyen de 6:01)
  • Corde à danser : 12 minutes (2x6 minutes)
 
  Sur l'heure du dîner, je suis allée courir avec des élèves dans le cadre du Club de course. Nous avons couru près de 5 km, il ne nous en manquait pas beaucoup!

Musculation

1er superset : 

Squat
  • Échauffement : 10 @ 65 lb + 8 @ 95 lb + 5 @ 115 lb
  • 5x5 @ 135 lb

Rowing
  • Échauffement : 15 @ 60 lb + 12 @ 75 lb + 10 @ 90 lb
  • 5x6 @ 105 lb

2e superset :

Curtsy lunge
  • Échauffement : 8 @ 15 lb + 7 @ 22 lb + 6 @ 25 lb
  • 5x5 @ 30 lb 

Dumbbell side step up
  • Échauffement : 8 @ 15 lb + 7 @ 22 lb + 6 @ 25 lb
  • 5x5 @ 30 lb  

Mercredi 13 janvier 2016

Cardio
  • Corde à danser : 18 minutes (3x6 minutes)

Fitness
  • Planches : 3 minutes
  • Pull-up : 1

Musculation

1er superset :

Bench press
  • Échauffement : 5 @ 50 lb + 3 @ 65 lb + 1 @ 90 lb + 1 @ 95 lb
  • 6x3 @ 85 lb

C'est la première fois que je réussis à compléter une répétition à 95 lb au bench press!

Lateral pulldown assis
  • Échauffement : 12 @ 60 lb + 8 @ 90 lb + 1 @ 120 lb
  • 5x10 @ 105 lb 

2e superset : 

Dumbbell fly
  • Échauffement : 15 @ 7 lb + 15 @ 10 lb + 15 @ 15 lb
  • 5x6 @ 22 lb 

Barbell row
  • Échauffement : 15 @ 45 lb + 12 @ 55 lb + 10 @ 65 lb
  • 5x7 @ 75 lb

Jeudi 14 janvier 2016

Cardio
  • Corde à danser : 18 minutes (3x6 minutes)

Fitness
  • Planches : 3 minutes
  • Pull-up : 2x1

Musculation

1er superset :

Lunge
  • Échauffement : 10 @ 45 lb + 8 @ 65 lb + 3 @ 100 lb
  • 5x5 @ 95  lb

Lateral pulldown debout
  • Échauffement : 15 @ 30 lb + 12 @ 45 lb + 10 @ 60 lb
  • 5x7 @ 60 lbs

2e superset : 

Front squat
  • Échauffement : 10 @ 45 lb + 5 @ 65 lb + 1 @ 100 lb
  • 5x5 @ 95 lb 

Dumbbell step up
  • Échauffement : 8 @ 15 lb + 7 @ 22 lb + 6 @ 25 lb
  • 5x5 @ 30 lb 

Vendredi 15 janvier 2016

Cardio
  • Course : 6.94 km (Rythme moyen de 7:50)
  
 J'ai animé un entraînement pour les jeunes qui participeront au Grand défi Pierre Lavoie au mois de mai. J'ai adoré cet entraînement, j'ai varié le parcours ainsi que les intervalles.

Mon téléphone a gelé au froid, donc l'application Runkeeper avec laquelle j'enregistre l'entraînement n'est pas juste. Nous avons couru un peu plus de 7 km, malgré ce qui est écrit.

Voici notre entraînement : 
 
1)    Échauffement

·      Jogging très léger (8 min/km) : 10 minutes facile

2)    Éducatifs de course

Chaque exercice se termine par un léger jogging.

·     Genoux levés skip
·     Talons aux fesses skip
·     Genoux levés cadence
·     Talons aux fesses cadence
·     Balancements des jambes (avant/arrière, de côté) 2x2
·     Chassé-croisé
·     3-4 pas et levée du genou et du pied au sol
·     1,2,3 coup de pied
·     3 pas + la griffe
·     Accélérations

3)    Intervalles

·     8 x 2 minutes facile
·     1 minute de récupération (marche) entre chaque intervalle

4)    Retour au calme

·     Jogging très léger (8 min/km) : 10 minutes

Samedi 16 janvier 2016

Cardio
  • Corde à danser : 18 minutes (3x6 minutes)

Fitness
  • Planches : 3 minutes
  • Pull-up : 1x3

Musculation

1er superset :
  
Bench press
  • Échauffement : 5 @ 50 lb + 3 @ 65 lb + 1 @ 90 lb
  • 6x3 @ 85 lb


Contrairement à mercredi, je n'ai pas réussi ma répétition à 95 lb. 


Facepull
  • Échauffement : 15 @ 30 lb + 12 @ 45 lb + 10 @ 60 lb
  • 5x5 @ 75 lb


2e superset :

Lateral pulldown assis
  • Échauffement : 12 @ 60 lb + 8 @ 90 lb + 2 @ 120 lb
  • 5x10 @ 105 lb 

Barbell curl
  • Échauffement : 15 @ 30 lb + 12 @ 35 lb + 10 @ 40 lb
  • 5x6 @ 45 lb

Dimanche 17 janvier 2016

Cardio
  • Course : 10 km (Rythme moyen de 6:37)
  Comme je l'ai mentionné dans un précédent billet sur les entraînements, je réduis mes longues sorties à la course afin de m'adapter aux conditions climatiques. 
Ce matin-là, 10 km était bien suffisant pour mon corps!

7 commentaires:

  1. Je peux essayer de te donner mon avis de fille pas sportive pentoute haha! Je me suis rendu compte avec les années qu'en fait j'aimais le sport et que j'aimais bouger mais qu'à l'école c'est le côté note, jugement des autres élèves, évaluation qui me faisait détester l'éducation physique. Je me mettais terriblement de pression et je me trouvais tellement pas bonne! Et souvent ça m'aurait juste pris un petit bravo, un petit lâche pas ou un petit t'es bonne de mes profs pour m'encourager à continuer. Et des fois on s'en rends pas compte mais ça peut aussi être un élève qui a rit d'un autre pendant la course et ça a suffit à le décourager? Si tu es capable moi je pense que l'idéal ça serait d'aller voir les élèves qui ont abandonné pour leur demander pourquoi :) c'est vraiment super ce que tu fais avec eux! Tu dois êtres une prof formidable !

    RépondreSupprimer
  2. Je peux essayer de te donner mon avis de fille pas sportive pentoute haha! Je me suis rendu compte avec les années qu'en fait j'aimais le sport et que j'aimais bouger mais qu'à l'école c'est le côté note, jugement des autres élèves, évaluation qui me faisait détester l'éducation physique. Je me mettais terriblement de pression et je me trouvais tellement pas bonne! Et souvent ça m'aurait juste pris un petit bravo, un petit lâche pas ou un petit t'es bonne de mes profs pour m'encourager à continuer. Et des fois on s'en rends pas compte mais ça peut aussi être un élève qui a rit d'un autre pendant la course et ça a suffit à le décourager? Si tu es capable moi je pense que l'idéal ça serait d'aller voir les élèves qui ont abandonné pour leur demander pourquoi :) c'est vraiment super ce que tu fais avec eux! Tu dois êtres une prof formidable !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Allo Andréanne,
      Merci pour ton commentaire! Au moins, pour le Défi Pierre Lavoie, il n'y a pas de note attribuée aux élèves.
      Parmi ceux qui ont abandonné, certains disent être blessés, mais ils ne sont pas allés consulter un professionnel. D'autres s'attendent à une gratification immédiate alors que le Défi n'est qu'au mois de mai. Les plus persistants trouvent cette gratification dans leurs entraînements, dans leur progression.
      Je me suis rendu compte que ceux qui ont lâché sont ceux qui ne sont jamais venu à un entraînement. Ils n'ont pas vécu l'effet de groupe et n'ont donc pas pu ressentir toute l'énergie du groupe. C'est bien dommage.

      Supprimer
  3. Lâche pas ma belle tu fais un excellent travail! Le doute fait partie du cheminement. Celui qui ne doute point ne fait rien.
    Mamanxx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci mom! Ne t'inquiète pas, je ne lâche pas!

      Supprimer
  4. Tes pensées et tes réflexions sont très claires. Je suis persuadée que tu fais un excellent travail et que j'aurais beaucoup aimé t'avoir comme prof =) Mais on dit toujours que c'est bien de cultiver le doute, que ça nous pousse toujours plus loin. Ce que tu sembles faire. J'ai hâte de lire la suite de vos aventures en vue du défi Pierre Lavoie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Babette, pour ton commentaire! :)
      Je vais continuer de parler de nos entraînements sur le blogue. Ça me permet aussi de faire une récapitulation sur ce qui s'est passé.

      Supprimer