samedi 10 mars 2012

Je suis maintenant trop vieille pour...

J'ai l'impression, seulement à l'âge de 24 ans (et demi!), d'être trop vieille pour sortir dans certains bars.

Hier soir, je suis sortie avec des amis dans une discothèque près de chez moi. Cette proximité implique aussi que le bar est situé près d'une école secondaire, donc les risques de rencontrer des élèves (ou d'anciens élèves) sont fort élevés.

L'année dernière, j'ai enseigné à ladite école en cinquième secondaire. Cette année, mes anciens élèves sont maintenant au cégep et portent fraîchement leurs dix-huit printemps. Les chances risques d'en croiser sont donc relativement accrus.

À défaut de zieuter les jolis garçons, mes yeux parcouraient avidement le bar à la recherche d'élèves ou d'anciens élèves. Heureusement, je n'en ai pas rencontré un seul. Cela m'est arrivé, l'été dernier, d'entendre un «Hein c'est la prof de français!» Ouin. C'était malaisant. Au moins, je n'ai jamais l'air d'une dépravée finie dans les bars, ni de ne plus me souvenir mon prénom. 

Hier soir, je me suis particulièrement sentie vieille pour quelques raisons, principalement vestimentaires...

  • J'ai croisé une panoplie de filles qui avaient oublié d'enfiler leur paire de pantalons. Une camisole n'est pas une robe!
  • J'ai pu admirer un spectacle gratuit de jonglerie. Tsé les filles qui essaient de retenir leurs seins qui volent dans tous les sens, particulièrement en-dehors de leur gilet. 
J'ai déjà eu 18 ans moi aussi, c'est bien vrai, mais jamais, au grand jamais, je n'ai eu l'air de ce que je vois aujourd'hui dans les bars. Je n'affirme pas que ce n'était pas pareil dans mon temps, c'est seulement que je ne m'associe pas à ce style(?), ce mode de vie.

Je me suis toujours habillée pour couvrir les parties de mon corps qui doivent être cachées. 

Et j'ai toujours agi de façon intelligente. 

Je pense que j'ai maintenant un penchant pour les pubs, où l'on peut s'entendre parler.

Sur une note positive, voici maintenant une recette qui plaira aux gens de tous âges!

J'avais de la farine de maïs dans mon garde-manger depuis belle lurette et avant qu'elle ne soit envahie par les bibites, j'ai décidé de l'utiliser à bon escient. 

Oui, j'ai encore cuisiné des crêpes pour déjeuner. Mais elles sont siiii bonnes! Elles goûtent comme au restaurant.

Je me suis inspirée de la recette Cornbread Pancakes du blogue Cooking Classy.

L'auteure propose une recette sans gluten, mais comme je n'avais pas de farine de riz, je l'ai substituée par de la farine de blé entier. 



Crêpes à la farine de maïs
Rendement : 9-10 crêpes

Ingrédients

  • 1 1/4 tasse de lait
  • 3/4 tasse de farine de maïs
  • 1/4 tasse de farine de blé entier
  • 1 1/2 c. à thé de poudre à pâte
  • 1/2 c. à thé de bicarbonate de soude
  • 1/4 c. à thé de sel
  • 1/8 tasse de sucre 
  • 1 œuf
  • 1 1/2 c. à soupe d'huile de canola
  • 1 1/2 c. à soupe de compote de pommes non sucrée

Préparation

  1. Dans un bol, mélanger la farine de maïs et le lait.
  2. Dans un autre bol, mélanger la farine de blé entier, la poudre à pâte, le bicarbonate de soude et le sel.
  3. Dans le mélange de farine de maïs, ajouter le sucre, l’œuf, l'huile de canola et la compote de pommes. Y ajouter le mélange sec et mélanger.
  4. Dans une poêlon, faire fondre un morceau de beurre (Earth Balance) et verser une petite louche de la préparation.
  5. Tourner la crêpe lorsque des bulles se forment à la surface et cuire un petit peu l'autre côté.
J'ai servi mes crêpes avec du yogourt grec, des bleuets et des cerises de terre.



J'ai presque versé une larme quand j'ai savouré ma dernière bouchée. J'ai essayé de faire durer le plaisir le plus longtemps possible, mais c'est difficile quand un plat est savoureux.

Je vous le redis, ces crêpes goutaient celles que l'on retrouve au restaurant. Je vous suggère fortement de les essayer et de m'en redonner des nouvelles, évidemment!

Bonne fin de journée, j'espère que vous profitez bien de votre fin de semaine!

18 commentaires:

  1. Ben moi j'en ai de la farine de riz et comme je ne sais pas trop quoi en faire, je vais essayer ça ces belles crêpes là! Tu vas devenir ma "pusher" de déjeuner!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'accepte ce rôle de pusher de déjeuner... c'est moins «trash» qu'un autre genre de pusher! Tu m'en donneras des nouvelles, surtout si tu fais la recette avec la farine de riz.

      Supprimer
  2. Miam, des crêpes. Je pense que je suis due pour en faire!

    Au moins tu auras pu vivre une expérience sociologique au club! Je n'aime pas danser, alors ce n'est vraiment pas mon genre d'endroits, mais je comprends très bien ce que tu veux dire par tous tes commentaires. =)

    RépondreSupprimer
  3. De la farine de mais.. c'est comme de la semoule?! On la trouve à quel endroit?!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je pense bien que c'est comme la semoule! On en trouve dans n'importe quelle épicerie =)

      Supprimer
  4. hihihi...c'est vrai que les ambiances de bars, ça vieillit mal. Par contre, même à 18 ans, j'évitais ce genre d'endroit. Il faut dire que dans ce temps-là, la fumée de cigarette créait l'ambiance, en plus de m'assurer une crise d'asthme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis très heureuse que la cigarette ne soit plus permise dans les bars!!! OMG comme j'empestais en revenant chez moi, c'est fou!

      Supprimer
  5. Tu fais mon bonheur avec cette belle recette car je suis une addict des crêpes et pancakes, alors c'est avec plaisir que je vais tester. :-)

    RépondreSupprimer
  6. Hoo! une belle recette de crêpes encore une fois :O) J'ai justement de la farine de maïs .. En fin de semaine prochaine ce sera au menu.

    Tu m'as fait tellement rire avec ton récit au club ..

    RépondreSupprimer
  7. J'ai bien ri avec ton histoire de club. Sais-tu quoi on a pratiquement le même âge (24 ans, né en septembre pour moi). Moi aussi je me fait vieux je trouve pour les clubs, j'ai eu une passe entre 16 (oups) et 20 ans et elle est terminée. Je préfère de loin les terrasses et les restos entre amis!

    Tes photos sont fort jolies, j'ai une envie de crêpes aux fruits ce matin!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te bats d'un mois, moi je suis du mois d'août ;)

      Je suis sortie beaucoup aussi, mais vers l'âge LÉGAL (!) ;) de 18 ans, sauf que je n'ai jamais été une «pitoune» de bars comme on en croise régulièrement.

      J'adore aussi aller au resto :) Et les terrasses l'été au soleil wahou j'ai assez hâte que l'été revienne!

      Supprimer
  8. Allons, tu n'es pas vieille! (sinon, moi je suis presque finie!) Mais j'avoue que je trouve ça troublant de voir ces jeunes filles qui se valorisent en exhibant une image sexualisée...

    Bon, moi je préfère manger des crêpes en bonne compagnie que d'aller dans les bars jusqu'aux petites heures du matin. Merci pour cette belle recette!

    RépondreSupprimer
  9. C'est vrai que c'est assez épouvantable tout ce que l'on peut voir dans les bars....une des raisons qui fait que je n'ai plus le goût d'y aller. Vivement un pub tranquille avec de la bonne bière et du monde où tu ne sens pas que tu fais baisser la moyenne d'âge!!!

    Ici, en campagne, si on a le malheur de mettre les pieds dans le bar de la place, c'est certain qu'on veille avec les élèves...oublie ça pour moi!

    RépondreSupprimer
  10. Tu sais ma chère, je crois surtout que des pitounes de bars/clubs, ça reste des pitounes de bars... Quand j'avais 17-18 ans (ça fait un bail maintenant), elles étaient un peu différentes, mais pas tant que ça quand j'y pense! Vois-tu, moi il y a longtemps que j'ai compris que je suis trop vieille pour la majorité des clubs! Très beaux pancakes!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, je sais que les pitounes de bars ont toujours existé! C'est juste que ça m'étonne chaque fois que j'en croise, il me semble que ça n'a aucune classe!

      Supprimer
  11. La dernière fois que je suis allée dans un bar, je suis tombée sur l'un de mes clients (j'étais conseillère en emploi). Malaise...

    À 32 ans, les pubs et autres trucs du genre, c'est fini pour la matante que je suis!

    Par contre, j'adore la farine de maïs et j'ai besoin d'un peu de nouveauté côté déjeuner... Je crois que je vais me laisser tenter!

    RépondreSupprimer
  12. Tes crêpes ont l'air divines ! Quant aux discothèques, j'ai toujours détesté ce genre d'endroits donc je ne vais pas te contredire !

    RépondreSupprimer
  13. Tu m'as bien fait rire. Je suis aussi une fille de 24 ans de Québec et je partage tes réflexions. Cette semaine, il me semble que c'était encore pire avec l'arrivée massive des Ontariens!

    RépondreSupprimer